• été

    un invisible oiseau dans l'air pur  a chanté

    le ciel d'aube est d'un bleu suave et velouté

    c'est le premier  oiseau qui s'éveille et qui chante 

    écoute  ! les jardins sont frémissants d'attente

    écoute ! un autre nid s'éveille

    un autre nid  , et c'est un pépiement  éperdu qui jaillit

    qui chanta le premier ? nul ne sait

    c'est l'aurore

    comme un abricot  mûr le ciel pâli se dore

    qui chanta le premier ?

    qu'importe  ! on a chanté

    et c'est un beau  matin de l'immortel été .

     

                                                        Cécile Périn (1877 .1959)


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique